• Histoire générale de l'Afrique, IV: L'Afrique du XIIe au XVIe siècle

Histoire générale de l'Afrique, IV: L'Afrique du XIIe au XVIe siècle

Prix : 45,70 €
Disponible

Le présent volume embrasse l’histoire de l’Afrique du XIIe au XVIe siècle. La périodisation et le découpage chronologique classique cadrent mal ici ; du reste, une date et un siècle peuvent-ils avoir la même importance pour tout un continent ? Non, tant s’en faut. Ainsi, on peut se demander si la période du XIIe au XVIe siècle est significative pour toutes les régions du continent.

Choix non disponible

Description

Bien que le problème du découpage se pose encore, il nous semble que la période considérée présente une certaine unité et constitue un moment capital dans l’évolution historique de l’ensemble du continent à plus d’un titre. Période privilégiée, s’il en fut, où l’on voit l’Afrique développer des cultures originales et assimiler les influences extérieures tout en gardant sa personnalité. Dans le volume précédent, grâce aux écrits arabes, nous avons vu l’Afrique sortir de l’ombre ; c’est la découverte par les musulmans du riche Soudan, au sud du Sahara, dominé par l’hégémonie des Soninke, dont le souverain,  le kaya maghan, avait sous son autorité toutes les régions occidentales du Soudan, de la boucle du Niger à l’embouchure du Sénégal. Ce vaste empire, dont les fastes ont été évoqués par Al-Bakrī, n’était pas le seul ensemble politique ; d’autres lui sont contemporains, tels le Songhoy et, plus à l’est, jusqu’au lac Tchad, les pays et royaumes du Kanem-Bornu. Mais, à partir de la fin du XIe siècle, la documentation écrite concernant l’Afrique au sud  du Sahara devient de plus en plus abondante, singulièrement de la fin du  XIIIe à la fin du XIVe siècle. Du reste, dès le milieu du XVe siècle, les sources portugaises viennent combler le vide en nous éclairant sur les royaumes côtiers de l’Afrique occidentale alors en plein essor. Une preuve de plus que l’absence de document écrit ne signifie rien. Le golfe du Bénin, l’embouchure du fleuve Congo furent de hauts lieux de civilisation... Plusieurs traits essentiels caractérisent cette période.